Féministe au foyer

Bonjour à tous,

Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que le blog a été en pause depuis quelque temps et j’avoue que l’envie d’y revenir se faisait de plus en plus pressante. Et puis l’actualité m’a mis le petit push qu’il me fallait pour réellement m’y remettre.

On reprend donc avec un titre que j’adore, que j’ai trouvé en roulant pour amener ma tribu à l’école. Un oxymore, des antonymes. Une féministe qui ne travaille pas, qui ne lutte pas contre le patriarcat ? Une femme au foyer qui milite pour le droit des femmes ? Quelle idée. Et pourtant, c’est tout à fait ce que je suis.

J’ai travaillé pendant 2 ans dans deux entreprises différentes, et ça a été brutal: les remarques sexistes, les « tu mettras une jupe pour le rendez-vous client. », le sexisme ambiant. Quand j’ai démissionné pour rejoindre mon futur mari à l’époque, mon collègue m’a dit « ne restes pas à la maison, ça serait du gâchis ».

Je n’ai pas repris le chemin du travail depuis.

beach-dark-dawn-39853

Lors de la dernière journée des droits des femmes, j’ai vu un changement dans le discours. Non les femmes ne veulent pas de réducs chez Darty ce jour-là, ni de Happy Days chez Kiabi. Non, on veut se pencher sur nos droits, où en est t-on ? Et puis ce mot qui revient et que personnellement j’adore, la sororité. Une volonté d’enfin s’entraider, se soutenir.

Mais malheureusement la sororité s’arrête souvent aux portes de la maternité, avec cette liste de choses à faire et être pour viser une maternité parfaite. L’accouchement, l’allaitement, le portage, l’éducation, toutes ces choses qui nous divisent continuellement parce qu’on ne peut s’empêcher de juger, de critiquer.

A peine quelques jours après cette journée et toute cette sororité, j’ai vu des blogueuses se faire démolir pour avoir partager leur vision de la maternité, ou de l’éducation ou encore leur technique pour apprendre l’endormissement à leurs enfants. Et bien sûr, par des femmes. Pourquoi ?

Parce que ça ne tique pas les bonnes cases du moment. Parce que pour moi : comme dans tout, il y a des modes dans la maternité. Aujourd’hui, c’est ci, demain cela sera ça. C’est un cycle et il faut prendre du recul face à tout ça, et ne pas croire qu’on a LA solution, pour accepter ce que font les autres, sans jugement, sans critique.

Chacun fait comme il peut et comme il veut.

backlit-dawn-friends-862848.jpg

 

Parce qu’être féministe, c’est aussi ça. Juste soutenir et encourager les femmes autour de nous. Ne jamais juger et critiquer. Et surtout ne pas penser qu’on a la science infuse de la maternité.

Bonne journée à tous,

Marie.

P.S: Concernant la nouvelle loi anti-IVG votée aux Etats-Unis par une assemblée composée de 100% d’hommes: Pas d’utérus, pas d’opinion.

the-future-is

Publicités
Publié dans Humeur, Lifestyle, Parentalité | Tagué , , , , | 3 commentaires

Ma détox à moi

Bonjour à tous,

J’espère que vous avez passé un bel été, rempli de soleil et de familles, amis, amours.

Ici, on a fait le plein de tout ça, et on se sent fin prêt pour la rentrée dans une semaine et demi, avec notamment la première rentrée de Romane – que le temps passe vite.

Je viens vous parler aujourd’hui de ma détox digitale que j’ai fait cet été pendant presque un mois. A la base, je ne comptais pas tellement en parler: cela parait un peu contradictoire de faire une détox pour ensuite rédiger article qui sera forcément diffuser sur les réseaux sociaux… Mais réellement cette détox a été pour moi une révélation et j’ai envie de vous en parler.

apple-applications-apps-607812

Déjà, pourquoi ? Cela faisait déjà quelques mois que mon mari me rabâchait disait gentiment que je passais trop de temps sur mon téléphone, c’était même, je vous l’avoue, un sujet de conflit. Faut dire, j’ai un petit caractère adorable !

Et puis à mi-chemin de mes vacances dans ma famille, mi-juillet, ma maman a commencé à me faire la tête. Bon. Je lui ai demandé pourquoi évidemment. Et là…

« Tu passes tout ton temps sur ton portable, c’est insupportable. »

Bon. Bon. Bon. C’est un complot visiblement ?! Non je vous rassure, je ne suis pas autant de mauvaise foi. J’ai réalisé que j’avais réellement un problème. Alors ma solution a été radicale: j’ai supprimé les applis Facebook et Instagram de mon portable. Et toc !

Je vous avoue que les deux premiers jours ont été difficiles, je tournais un peu en rond (oui j’en étais là…), mais rapidement, j’ai repris le dessus. Et le temps que j’ai gagné… J’ai PRO-FI-TÉ de mes vacances. J’ai fais des photos mais sans aucune intention de les poster ensuite (et ça change beaucoup de choses !). Je n’ai pas réfléchis à mes prochains tags, à mon prochain article. J’étais disponible, dans le moment, pour mes proches, mes enfants. Je n’ai rien raté, j’étais LÀ.

Au bout de deux semaines, la vraie différence que j’ai observé c’est que j’ai commencé à faire, plutôt que: regarder faire les autres, enregistrer et me dire que je ferais pareil plus tard. Non, j’ai fait. J’ai repris le sport avec plus de rigueur, j’ai jardiné, j’ai beaucoup cuisiné pour l’hiver avec nos légumes du jardin, j’ai fait du tri, j’ai même fait de la confiture !

Et puis, le plus important, j’ai gagné en confiance en moi. Cela peut sembler bête mais regarder toute la journée des personnes qui ont une belle maison, de beaux enfants, qui savent mieux coudre, mieux tricoter, une belle décoration d’intérieur, des projets excitants etc… et bien, cela, sans m’en rendre compte, me minait et me paralysait.

J’aime ma vie, mon couple, ma maison, mes enfants, tout me comble de bonheur. Mais être confronté tous les jours, à LA photo parfaite des autres, cela fait douter. Ma maison est-elle assez grande ? Est-ce qu’on s’aime aussi fort qu’eux ? Est-ce que mes enfants sont en retard ? Sur les réseaux sociaux, on ne voit pas les petites tâches, les fêlures, le budget serré, tout y est beau, net et lumineux. Mais ce n’est pas la vraie vie. En tout cas, pas la mienne !

Je suis persuadée aujourd’hui qu’il faut apprendre à prendre du recul face aux réseaux sociaux (même si c’est parfois très difficile), à se souvenir que la vie n’est pas derrière un écran, et que notre présence sur ces réseaux rendent des personnes très riches: rien n’est anodin. D’ailleurs, deux jours après avoir supprimé Instagram, j’ai commencé à recevoir régulièrement des e-mails pour me montrer que j’avais des notifications, des messages, des nouveaux profils à consulter, etc… Sur vos 10 derniers achats, combien ont été motivés par une pub, une publication ou une photo sur les réseaux sociaux ? Et si cet argent vous servez plutôt pour un prochain voyage ? une session de paddle sur un lac au milieu des volcans ? un repas entres amis ?

Vraiment, cette détox a changé beaucoup de choses en moi. J’ai d’ailleurs pensé à supprimer Instagram pour de bon, mais j’ai plutôt décidé de repasser mon profil en particulier (et non professionnel) et en privé. Parce que je souhaite conserver mon blog, et pour le moment, le seul moyen de diffuser mes textes, c’est par les réseaux sociaux (d’ailleurs, n’hésitez pas à vous abonner directement au blog pour recevoir un e-mail dés que je publie un nouvel article ;)). Je limite maintenant mes session sur les réseaux à 5-10min, le matin et le soir. Et entre temps, je … VIS !

beach-dark-dawn-39853

Je vous souhaite une belle journée, profitez de ces derniers jours avant la rentrée et le rythme plus soutenu !

Marie.

Publié dans Humeur, Lifestyle | Tagué , , , | 3 commentaires

Ce bébé-là

On en attend parfois parler de ce bébé-là. Par des mamans qui n’en parlent pas très fort, à demi-mots, pour ne pas effrayer peut-être. Mais vous commencez à me connaitre, j’aime dire les choses alors je vais vous parler de ce bébé-là, celui auquel on ne s’attend pas.

Lire la suite

Publié dans Humeur, Parentalité | Tagué | 20 commentaires

La complainte d’une bordélique

Je suis bordélique, je l’ai toujours été.

J’ai encore la voix de ma maman qui résonne dans ma tête…. « Ranges ta chambre ! », mais non, ranger n’avait pour moi aucun intérêt, c’était une perte de temps, et puis à partir du moment où on peut marcher, manger et recevoir à peu près convenablement, ça passe hein ? Non. Ah bon.

Lire la suite

Publié dans Lifestyle | Tagué , , | 5 commentaires

Nourris. Lavés. Aimés.

C’est ma check-list du soir. Revenir aux fondamentaux. Quand la pression est trop forte, que la fatigue prend le dessus, il faut toujours revenir aux fondamentaux.

Je ne sais pas si je le fais transparaitre dans mes articles, mais vraiment, faire 3 enfants en 3 ans et demi n’est PAS quelque chose que je recommande. A moins, vraiment, d’avoir une santé mentale à toute épreuve, un couple en béton armé et une résistance inhumaine à la fatigue. Si vous suivez le blog depuis un moment, vous savez que Maël est arrivé plus tôt que prévu. J’avais initialement prévu qu’il y ait environ 1 an de plus de différence avec Romane, pour leur laisser, à elle et à Jules, le temps de grandir, d’acquérir de l’autonomie et de développer leur personnalité.

Lire la suite

Publié dans Humeur, Parentalité | Tagué , | 9 commentaires

Les troubles de l’oralité, ce grand mystère

Il m’en a fallu du temps pour mettre le doigt dessus, pour enfin pouvoir nommer ce qui tracasse mon ainé: les troubles de l’oralité.

En réalité, il aura fallu un sujet dans l’émission « Les Maternelles ». Ça a été une révélation pour moi, Jules cochait toutes les cases. C’était une évidence, et quel soulagement ! Enfin j’allais pouvoir mettre en place des outils pour l’aider à avancer.

alone-black-and-white-blur-568024

Lire la suite

Publié dans Parentalité | Tagué , , , , | 4 commentaires

Devenir une mère au foyer (ou MAF pour les intimes)

Bonjour à tous,

Cela fait un moment que je voulais écrire un article sur le statut de maman au foyer, sans vraiment trouver l’angle que je voulais y donner. Je ne veux pas tomber dans la caricature de ce statut tantôt mis sur un piédestal, et tantôt jeté dans la boue. Alors je me suis dit que j’allais expliquer à une amie qui souhaite devenir maman au foyer à quoi s’attendre en plusieurs points.

mother-daughter-love-sunset-51953.jpeg

Lire la suite

Publié dans Humeur, Lifestyle, Parentalité | 20 commentaires

Et s’oublier un temps…

Depuis l’arrivée de mon petit dernier il y a bientôt 3 mois, je suis passée dans une nouvelle catégorie de maman : celle de la famille nombreuse. Cette catégorie, j’en ai toujours rêvé. Déjà adolescente, j’avais hâte de commencer à « construire » ma famille, c’était, je le savais déjà, le projet de ma vie.

Mais voilà qu’aux yeux des gens (ahlala les gens.. ;-)), une maladie grave me guette, une amnésie aiguë de ma propre personne. En effet, j’ai droit quasi systématiquement à LA question « mais tu as du temps pour toi ? ».

Lire la suite

Publié dans Humeur, Parentalité | 3 commentaires

Nouvelle année & 1 an du blog

Bonjour à tous,

Je trouve enfin le temps pour vous souhaiter une très belle année 2018. J’espère qu’elle vous apportera tout ce dont vous avez besoin et tout ce dont vous avez envie.

J’aime beaucoup cette période là de renouveau, où notre esprit est en ébullition de nouveaux projets, nouvelles idées, nouvelles résolutions ou anciennes que l’on recycle une année de plus !

pexels-photo-285173

Lire la suite

Publié dans Lifestyle | 6 commentaires

Ses trois premières semaines

Quelle entrée en matière Maël nous a offert ! Quel début de vie !

Je prends le temps aujourd’hui pour vous en parler, peut-être aussi pour moi, pour mettre des mots sur cette période si difficile.

Lire la suite

Publié dans Humeur | Tagué | 11 commentaires