La complainte d’une bordélique

Je suis bordélique, je l’ai toujours été.

J’ai encore la voix de ma maman qui résonne dans ma tête…. « Ranges ta chambre ! », mais non, ranger n’avait pour moi aucun intérêt, c’était une perte de temps, et puis à partir du moment où on peut marcher, manger et recevoir à peu près convenablement, ça passe hein ? Non. Ah bon.

Je sais que je ne suis pas la seule, nous sommes nombreux dans ce cas. Il y a d’ailleurs depuis quelques années un engouement pour les livres de développement personnel orienté vers le rangement, de type Marie Kondo. Mais non, jusqu’à présent j’étais restée hermétique à ce que je voyais comme une mode.

Trop peu pour moi voyons. Les jours de mauvaises fois, j’étais même capable de dire que j’avais un bordel organisé: cette idée un peu mystique que la créativité vient d’une désorganisation contrôlée, que cela révèle même une intelligence particulière, de celles que l’on ne comprend pas. Le rangement, c’était juste à la dernière minute: on a des invités ? Allez grand rangement et grand ménage le matin même et ça ira.

Je me souviens aussi d’une anecdote dont j’ai un peu honte: je me suis mariée un 1er Juin, qui est aussi souvent la date butoir de la déclaration des impôts… Tu vois la fille, la veille de son mariage en train de fouiller tous ses papiers éparpillés pour pouvoir finir sa déclaration ? Et bien, c’est moi.

Et puis, j’ai eu des enfants, 3 en peu de temps. Alors vraiment, le rangement, c’était pas ma priorité. C’est logique d’avoir une maison en bazar avec des enfants, non ? C’est le bruit, c’est les tâches, c’est la vie quoi !

Mais les enfants, ça grandit assez vite, et un jour, tu te retrouves à dire à ton enfant de 4 ans, « il faudrait ranger ta chambre pour bien dormir ». Et là, je vois le regard de mon enfant un peu perdu. Mais comment on range ? Et pourquoi on range ?

Et ce fût une claque pour moi. Quelle hypocrisie ! Peu importe à quelle philosophie d’éducation on appartient, je pense qu’on est tous d’accord pour dire que le principe fondamentale pour élever ses enfants, c’est l’exemplarité; Il n’y a, à mon sens, que cette « méthode » qui donne de vrais résultats sur le long terme.

Mais comment mes enfants peuvent apprendre à ranger, si la maison est un vrai capharnaüm où rien n’a une place dédiée et rien n’est réellement propre ?

IMG_3329

Alors j’ai cherché un peu partout comment m’en sortir. Parce que réellement, je crois qu’il faut s’en sortir, s’extraire du bordel pour réellement pouvoir le voir. J’ai découvert quelques méthodes, dont le Flylady (extrait du livre « Entretien avec mon évier » de Marla Ciley) dont le texte d’introduction me parle beaucoup. Je m’inspire un peu de tout ce que je lis par-ci et par-là. Pinterest est d’ailleurs une mine d’or pour les plannings de tri et ménage – vous pouvez d’ailleurs regarder mon tableau Organisation.

Je me lance depuis peu dans le désencombrement et le tri. J’ai d’abord commencé par une énorme étagère dans notre garage. Puis le bureau, et hier je me suis attaquée à la salle de bain, qui était ma bête noire. Et oui, une bordélique abonnée à MyLittleBox pendant 1 an, cela donne une quantité astronomique de produits encore emballés stockés dans absolument tous les recoins des meubles, où même sous la table à langer. J’en ai fait 2 sacs poubelles. Je n’aime pas particulièrement jeter pour jeter mais à ce niveau là, je pouvais gommer ma peau jusqu’à mes 90 ans sans acheter aucun produit alors bon, fallait bien faire quelque chose !

Je sais que c’est un chemin très long vers le rangement, parce que le bordel, c’est accablant, c’est décourageant. Plus on range, plus on découvre à quel point notre maison est une catastrophe. Et puis je dois bien avouer que j’ai parfois honte d’en être arrivé là. Alors ça serait bien simple de juste s’avouer vaincu et lâcher l’affaire.

Mais non, je range pour mes enfants, pour leur apprendre à être soucieux, à prendre soin de leurs affaires. Et puis pour moi aussi. Parce que même en étant à la maison tout le temps, je me sens débordée, et je sais qu’il n’y a qu’en étant très organisée que j’arriverais à me dégager du temps pour faire autre chose que « la maison ». Tout est lié, prendre soin de son foyer, c’est prendre soin de soi. Je le découvre de jour en jour mais ranger permet aussi de mieux se trouver. Parce que le bazar visible n’est que la partie visible de l’iceberg: il est aussi dans l’esprit. Il englue dans une certaine léthargie, parce qu’il y a tellement de choses à faire, alors par quoi commencer ? Et puis à quoi bon ?

J’ai bien conscience que j’en suis qu’au début de ce changement – assez radical pour moi. Alors souhaitez-moi bonne chance !

Belle journée à vous.

Marie.

Publicités
Cet article, publié dans Lifestyle, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour La complainte d’une bordélique

  1. Le bazar organisé : y’a que ça de vrai ! 😉

    J'aime

  2. ColombesMum dit :

    Bon courage, c’est pas évident, mais tu as fait le principal – tu as commencé. Une fois qu’on a passé ce cap, c’est beaucoup plus facile, car on en voit les bénéfices, et on sait qu’on en est capable. On voit aussi que ça prend du temps, mais c’est faisable. Ca devient presque grisant après…Pour continuer dans ta lancée, je te conseille l’excellent blog de Laurence Einfalt (au même titre que ses ouvrages d’ailleurs) : https://sorganiser-facile.com/blog-de-laurence/
    Elle lance des mini défis, fait des articles sur le rangement express, organise des concours de b$rdel entre lecteurs, et donne vraiment beaucoup d’astuces de rangement. C’est vraiment une mine d’or d’organisation et de rangement. Etant moi-même très…créative on va dire, je supporte cependant très mal le désordre. Mais avec des enfants tu es vraiment obligée de t’y plier sinon ça devient le souk très rapidement !! Tiens d’ailleurs en ce moment je regarde beaucoup les vidéos / tutos sur YouTube et la chaîne Parents Epanouis fournit beaucoup d’astuces sur le minimalisme et justement comment garder une maison rangée avec des enfants : https://www.youtube.com/watch?v=fF8Yt_nrUcI
    Bonne quête !

    J'aime

  3. Paula dit :

    BONNE chance Marie! Tu m’as bien fait rire qd même…profite de la brocante de dimanche pour faire le tri! Tu as raison il faut montrer l’exemple et puis ds quelques années tes enfants pourront participer plus activement aux tâches ménagères tout en apprenant et te soulager. En tant qu enfant c’est une corvée c’est sur mais avec du recul cela m’a Bcp appris, alors j’en dis aujourd’hui, merci Maman !

    J'aime

  4. Picou dit :

    Bon courage, c’est un vaste chantier! Moi je ne suis pas bordélique par nature (enfin si, je laisse trainer mais dès que c’est visuellement trop prenant, je range d’un coup), j’avais déjà le même problème avec les box, dont je me suis donc finalement désabonnée!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s