Nourris. Lavés. Aimés.

C’est ma check-list du soir. Revenir aux fondamentaux. Quand la pression est trop forte, que la fatigue prend le dessus, il faut toujours revenir aux fondamentaux.

Je ne sais pas si je le fais transparaitre dans mes articles, mais vraiment, faire 3 enfants en 3 ans et demi n’est PAS quelque chose que je recommande. A moins, vraiment, d’avoir une santé mentale à toute épreuve, un couple en béton armé et une résistance inhumaine à la fatigue. Si vous suivez le blog depuis un moment, vous savez que Maël est arrivé plus tôt que prévu. J’avais initialement prévu qu’il y ait environ 1 an de plus de différence avec Romane, pour leur laisser, à elle et à Jules, le temps de grandir, d’acquérir de l’autonomie et de développer leur personnalité.

Nourris. Lavés. Aimés.

C’est devenu mon mantra, la phrase que je me répète le soir au moment de m’endormir pour faire taire cette culpabilité qui se cache dans l’ombre de mes draps. J’aurais pu faire mieux, c’est sûr. J’aurais pu ne pas me laisser submerger par la colère, par ce besoin de silence parfois. Quand après une journée à essayer de soulager Maël de ses douleurs dentaires, il faut quand même donner le repas, les bains et lire l’histoire du soir.

Parce qu’ils n’ont pas à subir d’avoir un petit frère qui fait ses dents. Ou alors je m’en demande trop. C’est quoi la balance là-dedans ? Qu’est-ce qu’on peut demander à des enfants de 4 et 2 ans et demi ? de patienter, d’avoir une histoire du soir deux fois par semaine parce que « je suis désolée, Maël est en train de hurler ».

Nourris. Lavés. Aimés.

Et puis, Maël. Cet enfant est un bonheur. Il sourit tout le temps, il adore les câlins (un mini Olaf en somme – on a les références qu’on mérite ;-)). Je crois aussi que c’est le bébé qui a entendu le plus de fois dans si petite vie « j’arrive mon bébé ». Je suis tout le temps en train d’arriver. Pour le bibi, pour le changer, pour le calmer… J’arrive.

Nourris. Lavés. Aimés.

Parce que, putain, qu’est ce que je l’aime ma famille. J’en suis tellement fière. D’avoir su construire de mes cellules, de mon corps à moi, en si peu de temps, trois petites personnes, si parfaites en tout point. Je m’en veux de pas leur donner assez, de mon temps, de ma patience et de mon attention. Mais tous les soirs, je leur dis au moment de fermer la porte de leur chambre « bonne nuit, je t’aime très fort ». Et je souffle. Une journée de passée.

Nourris. Lavés. Aimés. Retour aux fondamentaux, pour y arriver, et en garder, je l’espère, plus tard un bon souvenir. Mais je ne suis pas trop inquiète, on a une faculté assez incroyable pour oublier les moments difficiles.

Bonne journée à tous.

Marie.

Publicités
Cet article, publié dans Humeur, Parentalité, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Nourris. Lavés. Aimés.

  1. Caroline dit :

    Nourris -Lavés-Aimés ! Quel beau gimmick ! J’en ferai bien également mon Leitmotiv dans les moments compliqués pour rééquilibrer certaines situations

    Aimé par 1 personne

  2. Marie, cet article me donne envie de te dire à quel point je t’admire de t’occuper à plein temps (et souvent seule) de trois enfants si jeunes. Nourris lavés aimés

    Aimé par 1 personne

  3. Puissance 3 tous les jours, ça me paraît déjà un programme bien chargé… je trouve normal et sain de ne pas chercher la perfection à tout prix, ce n’est pas ce qui compte pour eux de toute façon 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. ColombesMum dit :

    Oui — tu es une sainte!!! Ou une warrior, comme tu veux. Je retiens le mantra et fermerai ma g…quand j’aurais envie de me plaindre 😀

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s