Bien vivre un dépassement de terme

Bonjour à tous,

J’ai beaucoup hésité dans l’intitulé de mon article…

Parce que franchement, comment peut-on bien vivre un dépassement de terme ? Et qui suis-je moi pour donner des conseils alors qu’en toute honnêteté je n’en peux plus et que j’attends avec tellement d’impatience le moment où je vais pouvoir partir à la maternité – celles qui me suivent sur Instagram peuvent en témoigner !

Cela fait la deuxième fois que je vis un dépassement de terme (j’ai accouché à J+2 pour Romane) alors on pourrait croire qu’on s’y fait, qu’on s’y attend ou qu’on devient patiente. Mais non.

D’autant plus que je n’aurais jamais cru arriver au bout du bout de cette grossesse. Parce qu’avec deux enfants en bas âge et des allers-retours à la crèche, à l’école, et le fait de tout gérer la semaine, je m’attendais à un accouchement en avance. Alors le temps se fait long. Je compte les jours.

Et puis, il faut être réaliste, qui dit dépassement de terme, dit aussi corps au bout du rouleau. Les kilos pris commencent sérieusement à peser, et les douleurs s’intensifient. On ne dort plus, on ne bouge pas beaucoup. On aimerait bien aller marcher un peu pour « activer » les choses, mais au bout de 200m, les jambes tirent, on respire comme un goret et on a l’impression qu’on va s’évanouir d’un coup. C’est pas jojo les amis !

Mais voilà, mon dernier article sur la prématurité me permet de relativiser la situation et me dire qu’un dépassement de terme a aussi du positif alors je souhaite partager avec vous ces petites choses-là qui me permettent de garder le sourire la majorité de la journée ;-).

Déjà, avec un dépassement de terme, il n’y a aucune inquiétude quant à la santé de bébé. Tant qu’il bouge bien et qu’il a assez de place, il se développe et prend un petit peu plus de poids chaque jour. Un beau bébé bien rond signifie (pour moi en tout cas) moins de stress si l’allaitement (ou la prise de poids au biberon) est un peu long à démarrer puisqu’il a des réserves. Encore pour l’allaitement, le réflexe de succion est parfaitement installé et opérationnel avec un bébé à terme (les études montrent que parfois même à 38 SA, bébé peut avoir des difficultés pour téter au sein).

Avec un beau poids, on peut espérer que bébé fasse ses nuits un peu plus tôt mais bon cela dépend de tellement d’autres paramètres que c’est juste un petit espoir !

Ensuite, nous, les mamans, sommes arrivés au bout de cette grossesse. On a atteint le bout du bout, et le désir d’être délivrer est très fort – on appelle pas l’accouchement la délivrance pour rien ! Je crois qu’il y a beaucoup moins le sentiment du « ventre vide » en post-partum, moins de nostalgie de la grossesse. On a envie de l’étape d’après tellement fort.

Je trouve aussi qu’à partir de 39 SA, le rythme familial ralentit doucement. On se resserre dans le cocon, on sort moins, on évite les sorties trop longues ou trop loin. On est dans l’attente de l’arrivée de bébé.

Et puis on profite à fond de cette période « d’avant » le grand changement, on savoure les repas ensemble, à 4, tous à table. On apprécie les soirées à deux devant la télé, on mitonne des petits plats, on dévore des yeux les enfants pour ne pas oublier cet équilibre-là – avant les pleurs du soir, avant les repas hachés, avant les crises de jalousie, avant tout simplement un tout petit bébé qui a besoin d’attention et d’affection.

Enfin, quelque part, c’est une belle leçon de vie, de se rendre compte que c’est encore et toujours la nature qui décide (n’empêche, j’avais bien retenu la leçon la première fois!).

Je vous souhaite une belle journée. Je vous embrasse.

Le prochain article sera pour une belle nouvelle ;-).

Marie.

Publicités
Cet article, publié dans Grossesse, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Bien vivre un dépassement de terme

  1. ColombesMum dit :

    Merci. Pour ma part ce que j’ai détesté dans l’attente ça a surtout été la pression de l’entourage (j’ai été à J+6)!. Très dur à supporter quand soi même on a du mal! Les gens ne se rendent pas du tout compte!

    Aimé par 1 personne

  2. mamande4fr dit :

    Tu as tout à fait raison… bien que numéro 4 soit née avec 2 semaines d’avance, j’en avais effectivement marre comme tu le décris.. et je savais que ça n’allait pas tarder car j’avais beaucoup de contractions. Cependant, la naissance a été tellement rapide que j’ai quand même eu cette petite nostalgie du ventre vide ! Peut être parce que c’est le dernier ?!
    Dans tous les cas, tu n’as jamais été aussi proche de la rencontre. Profite bien de ce moment magique et précieux.

    J'aime

  3. PIcou dit :

    Là on peut quand même dire que tu tiens le bon bout! Enfin, méfies toi du côté « gros bébé qui a des réserves », d’après ce qu’on m’avait dit pour mes dodues, ils ont tendance justement à perdre plus de poids que les autres et à prendre plus de temps pour le reprendre, ce qui peut occassionner quelques pressions à la maternité pour le nourrir plus…il ne faut pas hésiter à stimuler un gros bébé sinon il dort, ce qui peut poser souci au début pour une mise en place d’allaitement!

    Aimé par 1 personne

  4. ColombesMum dit :

    Et bonne dernière ligne droite bien sûr 🙂

    J'aime

  5. Bravo pour ta façon de voir les choses, tout en positivisme et en sagesse (On voit que c’est un numéro 3 ;)) …. et tu as raison, le sentiment du ventre vide devrait se faire moins sentir ! Je te souhaite une merveilleuse rencontre …

    J'aime

  6. Claire dit :

    J’ai accouché à J+2 et le l’ai très bien vécu sauf peut être la pression de la césarienne parce que ma fille était en siège mais tout s’est super bien passé 🙂
    De toute manière, là, je pense que tu tiens le bon bout ! Courage!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s