Comment se préparer à l’accouchement

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous propose un article un peu différent de ce que je fais d’habitude. Comme vous le savez, j’ai déjà deux enfants, et deux accouchements. Je commence doucement à me préparer à ce troisième accouchement, qui pour le moment promet d’être assez différent des deux premiers puisque notre cacahuète a choisi (certainement pour se démarquer de son frère et de sa soeur ;-)) d’être en siège et n’a pas trop l’air de vouloir changer de position.

Du coup je pense beaucoup à cet accouchement à venir et je me suis dit que je pouvais vous livrer ici mes conseils pour se préparer de manière sereine à un futur accouchement. Alors bien sûr, il est utile de préciser que je ne suis pas médecin, et que cela reste des conseils d’une femme à une autre, comme si on prenait un café ensemble en fait !

1- Relativiser: Oui, un accouchement c’est un événement extraordinaire dans une vie, en moyenne les femmes accouchent 2, voir 3 fois dans leur vie (vive les Françaises, record de fécondité en Europe !). Clairement, c’est quelque chose d’exceptionnel dans notre vie. MAIS, nous les Femmes, nous accouchons depuis la nuit des temps, et notre espèce n’est pas tellement en voie d’extinction ahah. Accoucher est naturel, je dirais même physiologique. Alors no stress, tu vas y arriver, comme sur des roulettes, finger in the noze !

2- Préparer son corps: Si cela est possible, je recommande de continuer une petite activité physique. Je dirais pas sportive, parce qu’étant en mode baleine, le sport, c’est un concept un peu trop éloigné. Mais continuez de marcher tous les jours, un peu de piscine est vraiment bénéfique pour garder un semblant de souffle pour le grand jour (je dis un semblant de souffle parce que ton petit choux à la crème écrase une grande majorité de tes poumons alors on fait ce qu’on peut !). Tu es alitée ? No stress, tu auras les ressources en toi pour y arriver.


3- Préparer son utérus: C’est un conseil que j’ai suivi pour mes deux premiers accouchements et qui – je crois – m’a bien aidé. A partir de 37 SA – la fin de la prématurité – une infusion de feuilles de framboisier, 3 tasses par jour, permet de tonifier ton utérus et donc de le préparer au marathon qu’il va devoir accomplir. Vous pouvez trouver des sachets en pharmacie ou en ligne très facilement.

4- Se visualiser: Je recommande, surtout pour un premier, de visiter une salle d’accouchement pour pouvoir réellement visualiser l’environnement. Que ce soit celle dans laquelle tu vas aller n’a pas d’importance, mais je trouve qu’il est important de comprendre l’atmosphère, qui est assez médical il faut bien le dire, d’une salle d’accouchement pour ne pas être surprise le jour J. Si ce n’est pas possible, on peut toujours regarder des épisodes de Baby Boom, mais point trop n’en faut. Sinon tu deviens une flaque !

5- Se détacher (un peu) de notre idéal: Alors oui c’est important de se renseigner en amont sur ce qu’on aimerait lors de notre accouchement. La salle nature, la baignoire, l’anesthésiste qui arrive en 10min top chrono, les sages-femmes au top, pas de futurs cicatrices, pas de produit chimique etc.. oui mais voilà, tout ça, c’est un idéal. Le jour J, il peut arriver tellement de choses, qu’il faut aussi se préparer à l’imprévu, à la complication et être capable de l’accepter pour garder un bon souvenir. Il ne faut pas – je crois – que cette expérience deviennent une déception, parce qu’en fin de compte, cela reste la rencontre avec NOTRE bébé, et c’est tout simplement magique. Attention, ici je ne minimise pas du tout les violences obstreticales, mises en lumière récemment. Vous avez le droit au respect de votre personne et de votre corps. Personnellement, j’ai toujours demandé de manière explicite à ne pas avoir d’épisiotomie, et mon souhait a été respecté jusqu’à présent.

6- Se reposer avant : Alors c’est un peu bateau comme conseil, c’est vrai, mais on oublie parfois qu’accoucher est une prouesse physique et qu’il faut arriver à peu près en forme. Bien sûr, tout est relatif, le sommeil d’une femme enceinte à terme est forcément chaotique – mais pour moi, il ne faut pas non plus se lancer dans des journées marathon où on arrête pas, ou faire ses vitres pour déclencher un accouchement qui ne vient pas. Au final, le bébé arrive quand il a décidé d’arriver. Rien ne sert de forcer la nature. Je connais le besoin d’en finir et d’arriver enfin à la délivrance: Romane est arrivé deux jours post-terme. Mais au final elle est arrivée sans encombre, à son rythme et l’accouchement a été rapide et efficace.

Voilà mes petits conseils pour arriver sereine à l’accouchement. Si vous avez vous aussi des conseils, je suis évidemment preneuse !

Pour illustrer cet article, je me suis replongée dans les photos post-naissance de mes amours.. pfiou..!! Que d’émotions. Et oui, je fais des bébés copié/collé et très chevelus ! Hâte de voir si la cacahuète sera pareille ;-).

Je vous embrasse.

Marie.

 

Publicités
Cet article, publié dans Grossesse, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Comment se préparer à l’accouchement

  1. Claire dit :

    J’ai accouché de ma fille en siège après terme. C’était vraiment un très bel accouchement.
    J’avais testé l’acupuncture qui l’avait bien fait bouger mais pas retourner.
    Le livre « Guide de la naissance naturelle » d’Ina May Gaskin m’avais vraiment fait beaucoup de bien.
    Bon courage à toi et je te souhaite un aussi bel accouchement que le mien 🙂

    J'aime

  2. Picou dit :

    Très chouette article, qui je crois devrait être lu par toute future maman d’un premier enfant! (rien que ça!). Je crois que tu résumes parfaitement l’essentiel, c’est ce que j’ai appliqué (hormis l’activité physique et la préparation de l’utérus, quand on est flemmasse, ça ne change pas avec un gros bidon!!), et j’ai abordé sereinement mes 2 accouchements. Et puis, j’ajouterai qu’il faut toujours garder à l’esprit que le jour J, on a pas toujours le contrôle qu’on voudrait sur le déroulement de ce grand moment, alors, il faut accepter les aléas du direct, comme on dit!

    Aimé par 1 personne

  3. Maman-Tout-Terrain dit :

    Ils sont chevelus et mignons comme tout tes bebes!
    C’est plein de bons conseils en tout cas… apres ce n’est objectivement pas facile d’etre raisonnable: conserver une activite physique ou ne pas perdre patience quand on touche presque au but, ce n’est pas si facile… 😉
    Une belle fin de grossesse a toi!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s