Un début SO british !

J’ai commencé la grossesse de Romane en Ecosse. Peut-être ne connaissez-vous pas le système de santé à l’anglaise alors je voulais vous en dire quelques mots.

  • En ton test de grossesse, tu t’accrocheras. He oui, en Ecosse, le test de grossesse fait foi. Pas de prise de sang pour suivre l’évolution de ton taux de BHCG, rien, net, nada. Ils nous font confiance pour faire pipi sur un bâtonnet. Point.

img_7090-3

  • Patiente, tu seras. Le tout premier contact avec un personnel médical se fait vers 10SA pour une simple prise de sang pour les MST (maladies sexuellement transmissibles) et un interrogatoire sur les antécédents médicaux.
  • Toxoplasmose, tu ne connaitras plus. Je suis toxo négative alors forcément j’attendais ma convocation pour une prise de sang dans les débuts de ma grossesse, mais non, en Ecosse il n’y a aucun suivi pour ce parasite. Sur les 5mois de grossesse passés là-bas, je n’ai eu que 2 prises de sang.
  • Zen, tu seras lors des échographies. On m’a proposé une date pour la première échographie qui était à 13SA+6j. Je trouvais ça assez long mais soit, de toute manière il est impossible de décaler le rendez-vous. Au final, lors de l’échographie, le médecin m’a expliqué qu’il était dans l’incapacité de mesurer la clarté nucale car le stade « optimum »  était dépassé. Sauf que c’est eux  qui avaient fixé la date. iiiiiiiooooonnnnnn un cercle est un carré, un carré est un cercle (la référence vintage, c’est cadeau :)).
  • Bébé surprise, tu auras. Nous étions dans une région qui, suite à une erreur et un procès, avait pris la décision de ne plus révéler le sexe du bébé lors des échographies. Comme je voulais absolument savoir pour pouvoir me projeter dans notre vie à 4, nous avons été dans une clinique privé pour connaitre le sexe de notre future petit amour. Ka-chiiiiiiiinggggg $$$$$$.
  • Aucune auscultation, tu auras. Personne, en 5 mois, ne m’a ausculté down-under.
  • 15minutes, une écho morpho durera. « Bon be là ça va, là aussi, là tout est ok aussi. Bon c’est tout bon pour moi. Merci de votre visite. » ahah.
  • Finalement, en France, tu rentreras !

Nous avons pris la décision de rentrer sur le retour de la première échographie, quand le médecin n’avait pas réussi à mesurer la clarté nucale. Je trouvais clairement que ça manquait de rigueur tout ça et ça me laissait présager une suite compliqué pour moi, sur le plan psychologique.

Dans tous les cas, je voulais accoucher en France, pour que Jules soit entouré de nos familles lors de l’accouchement et les jours suivants. Donc on est juste rentrés un peu plus tôt que prévu.

img_7091-1

Très honnêtement, cette grossesse m’angoissait. Pour vivre une grossesse sereine, j’ai besoin de me sentir entourée et suivie. C’est comme cela. Ce n’est pas le cas de tout le monde. Certaines femmes trouvent le suivi de grossesse en France beaucoup trop médicalisé, c’est peut-être vrai. Mais comme j’ai vécu une fausse couche, j’ai besoin de savoir que tout va bien, souvent.

Hormis tout ça, nous avons adoré ce (court) séjour en Ecosse. Les gens sont absolument adorables et la nature est à couper le souffle.

img_7089

Publicités
Cet article, publié dans Grossesse, Humeur, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Un début SO british !

  1. Picou bulle dit :

    Très intéressant! On a tendance à croire que c’est pareil partout, mais on est quand même franchement privilégiées en France sur certains points!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s