Une étape à passer

En ce moment, on commence l’étape de l’apprentissage du repas en autonomie pour Romane.

C’est une étape que j’appréhende énormément car je sais maintenant avec un peu de recul que j’ai complètement raté cette étape avec mon fils.

Flashback à la naissance de Jules où dès la maternité, l’alimentation de Jules a été ma préoccupation, ma priorité essentielle. Je voulais allaiter, j’avais fait des recherches sur le sujet pour être au top. Mais comme d’habitude, cela ne se passe jamais comme prévu. Crevasses et montée de lait tardive ont fait que Jules a perdu beaucoup de poids et a mis du temps avant de le reprendre. Il grossissait peu, en tout cas pas assez vite pour les courbes. Chaque rendez-vous chez le pédiatre ou à la PMI était une angoisse, je priais même qu’il ne fasse pas pipi pendant le trajet pour qu’il y ait quelques grammes en plus. J’en étais là.

On a lâché l’affaire au bout de 4 mois, où la prise de poids était trop faible et la canicule avait eu raison de mon obstination, pourtant tenace. Il a pris du poids au biberon, j’ai soufflé.

Quand est venu le temps pour lui de vouloir manger seul, et du coup de manger peu, mes angoisses sont revenues. Et j’ai pris le mauvais chemin. Je me suis obstinée, je me suis fâchée, j’ai grondée, j’ai insisté. Les repas étaient un enfer. Il finissait par rien manger et tout le monde finissait en larmes.

J’ai réussi avec de l’aide de ma famille pendant l’été à lâcher prise. Et même si maintenant, il mange peu, je sais qu’un jour, il me demandera de le resservir, je sais aussi que ce jour-là de grosses larmes couleront sur mes joues. Des larmes de soulagement, mais aussi de culpabilité.

Alors pour Romane, j’ai pris l’approche inverse. Je suis complètement cool, je la laisse se gérer. J’ai maintenant compris que mes enfants ont peu d’appétit, et qu’ils ne se laisseront pas mourir de faim (que je déteste cette phrase qu’on a pu me rabacher..).

Romane a donc son assiette et sa cuillère, je suis à côté, je l’accompagne mais c’est elle qui fait. Et tout se passe bien. Bon c’est un chantier, mais un joyeux chantier !

 

C’est aussi ça être maman, faire des erreurs, se planter complètement et rectifier le tir comme on peut.

Je vous souhaite un bon vendredi et un bon week-end !

Marie.

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Parentalité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Une étape à passer

  1. Julia De Roover dit :

    J’ai testé la DME avec mon fils. Cela fonctionnait bien malgré l’appréhension mais après des nuits difficiles à cause des dents à répétition, j’étais fatiguée et j’en avais marre de rester des heures près de lui et de tout nettoyer après le repas!! Maintenant je le fais quand ça me chante et ça me fait tellement plaisir de le voir se débrouiller seul 🙂
    Il mange assez bien pour le moment et de tout (enfin sauf des animaux)! 😉 pourvu que ça dure.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s